• Les japonais, le couple et le cul (sounds exicting! :p)

    Hum hum rien de trés nouveau ces derniers temps, la routine suit son cours alors bon, je me suis dit que je pourrais parler d'un sujet qui passione tout le monde à travers quelques anecdotes. 

    IMGP1537-pola.jpg (Ps: ne cherchez pas, il n'y a pas de rapport entre les photos et l'article, mais c'est joli quand même.)

     

    En tant qu'étrangers et lycéens, le rapport qu'entretiennent les japonais avec le couple et le sexe n'en finit pas de nous rendre perplexes et surpris... Je vais essayer de rassembler ici quelques annecdotes dont je me rapelle, question de vous brosser un tableau vite-fait de la situation !

     

    Ma mère d'accueil : On commence dans la tradition. J'ai eu une conversation avec elle sur le mariage, et cela donnait ça :

    "Quand j'ai eu fini mes études, je suis rentrée à Hokkaidô et là, un ami commum nous a présenté moi et mon mari. Au début je ne l'aimais pas; il avait 12 ans de plus que moi, il n'était pas beau et s'habillait mal. Mais il était tellement gentil et il était promis à un bon avenir que finalement je m'y suis fait, on s'est marié trois mois aprés notre rencontre !" (Vous pouvez imaginer  ma réaction; pétrifiée d'horreur.) Ca s'appelle Omiai Kekkon, mariage arrangé, qui s'oppose au mariage d'amour Ren'ai Kekkon. Les choses changent à présent et ces mariages se font rares mais ils existent toujours; surtout quand par exemple la famille a épuisé toutes les ressources existantes pour marier leur fils/fille. Les japonais utilisent maintenant des moyens plus modernes comme internet, les sites de rencontres et agences matrimoniales qui proposent des candidats potentiels suivant les attentes et goûts des clients.IMGP1477-pola.jpg

     

    Krystian: Coincé dans l'une des cinq meilleurs écoles de la région, un lycée entièrement composé de garçons, il a un bon stock d'histoires étranges. Comme par exemple la chanson du

    pénis,  quand on arrive au refrain, on doit taper allègrement sur l'entrejambe de son voisin. Ou son ami qui annonce fièrement : "Dans cette école, on est tous puceaux! Excepté ce gars-là... raaaaaah" Selon Krystian, ne plus être puceau vous rend automatiquement populaire. De tous ces discours, j'en ai tiré que les garçons japonais étaient souvent trés timides et ignorants de la chose, et qu'ils ont tendance à se replier donc sur une camaderie assez ambigüe parfois ou à éviter le sujet en bloc.

     

    Max : Tiré d'un de ses conversations avec une de mes connaissances;

    "Je trouve Alice mignonne mais je ne pourrais jamais sortir avec elle, elle parle trop. Tu vois Max, moi j'aime les filles soumises et silencieuses, je voudrais pouvoir leur dire quoi faire et qu'elles m'obéissent" [Le Mâle japonais est trés dominateur euh...]

    IMGP1599-pola.jpg

      Moi : Aprés quelques conversations avec des filles que je connais. La plupart des couples ont des relations assez longues, parfois plusieurs années au lycée. Mais au lycée, les couples se touchent à peine et ne s'embrassent surtout PAS. C'est souvent impossible de savoir qui est en couple si on ne me le dit pas indirectement.

    Avoir un boy-friend est déjà une grande aventure pour les japonaises, mais alors... le sexe? N'en parlons à peine, la plupart des filles (et des garçons) sont trés timides à propos de ça, et en général (D'aprés ce que Natasha, mon amie japonaise du lycée m'a dit) si l'on perd sa virginité, on se cache. Et à la moindre allusion ou blague sexuelle, on est catalogué comme pervers 'hentai'.

     

     

    Conclusion : C'est un sujet vague et complexe. Je vous ai bien sûr relaté les faits les plus surprenants qui me sont arrivés mais bien sur, il doit être possible de trouver des japonais 'normaux'. En vérité ce sujet mériterait plusieurs articles tant il est compliqué de dresser un tableau définitif et complet sans tomber dans les clichés et une sur-généralisation. IMGP0779-pola.jpg

    Les japonais sont plus timides, surtout au lycée. Les couples sont plus traditionnels; il n'y a pas trop ,comme en Europe ou en Amérique, de 'coups d'un soir'.

     

    Mais là aussi la magie du Japon : Ils ont beau être trés coincés, celà ne les empêche pas d'avoir les vidéos pornographiques les plus horribles, des quartiers entiers de love-hotels et toute un industrie de produits dérivés à caractère sexuel... Encore un étrange contraste de la société japonaise...

    Voilà voilà, Gros bisous à tous ! Et je n'ai pas fini d'explorer le sujet O_o